mercredi 24 août 2016

Strange Conversations with a Skinny Dragon

(rectangle de papier soie + MC de 60cm x 80cm)

Il y a deux ans, l'atelier de Victor Coeurjoly à Lyon m'a fait forte impression, autant pour les techniques démontrées que pour le recul et la maturité dont fait preuve cet artiste.


Il n'y a pas beaucoup de modèles de monstres en froissage, encore moins en volumes partiellement ouverts. Même les créations figuratives de Victor (pas monstrueuses du tout, elles) sont généralement complètement fermées, tandis que les modèles ouverts ciblent généralement des sujets végétaux ou abstraits.


Je pense élargir mon bestiaire fantasque à l'aide de cette technique ces prochains temps, les possibiltés de modelage ont des contraintes différentes, mais ouvrent aussi toutes sortes de nouvelles perspectives. A titre d'exemple, ici la formation des yeux nécessite des pointes plutôt que des volumes, qui produisent des surfaces trop difficiles à lire, les ombres produites étant avalées par les autres parties du modèle - ce qui passe pour les narines ne fonctionnait pas du tout avec les yeux.
(silk paper rectangle + MC - 60cm x 80cm)

Two years ago in Lyon, Victor Coeurjoly's workshop coloured me impressed, as much for the technique which was shown as for the maturity this artist already displays.


There aren't many crumpled monster models, and even fewer with partially open volumes such as this one. Even the figurative creations of Victor (which are anything but monstrous) are generally closed; the open models are usually vegetal or organic abstractions.


I think I'll expand my bestiary with this technique in the near future, it offers both new constraints and possibilities for modelling. As an example, the eyes of this model here required thin points instead of the open volumes I'd first contemplated (much as for the nostrils) because the shadows didn't provide the necessary depth, the contrast with the rest of the head was simply too low.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire